CIRM : Centre National de Création Musicale UCA
Manca 2021
MANCA

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

Actualité du Samedi 02 Octobre 2021 à 19h00

Des billets sont disponibles pour ce spectacle :  
     
Ajouter au panier

Rentrée de la musique d'aujourd'hui au 109 à Nice

 

Samedi 2 octobre 2021, 19h

Le 109, Nice

89 route de Turin, 06 Nice

 

  RENTRÉE DE LA MUSIQUE D'AUJOURD'HUI AU 109 

 

 

19h CONCERT-CREATIONS MUSICALES 

20h30 FILM "RITUELS"

 

Avec l’Ensemble INICIA !

direction, Sébastien Boin

 

Antonin SERVIÈRE "Timing" 12' CREATION

pour saxophone, percussion, piano et contrebasse 

 

George CRUMB "Makrokosmos" vol. II (extrait)

pour piano

 

Patrick MARCLAND "Rythmes d'auprès"16'

pour un comédien-récitant et une flûte basse

sur des poèmes de Dominique Le Buhan (1947-2004)

commande Césaré (CNCM Reims)

 

Alireza FARHANG "La voix éthérée" (2008-2021) 16' CREATION

pour saxophone ténor, trombone, vibraphone et piano

 

Helmut LACHENMANN "Sakura variationen" 7'

pour saxophone alto, piano et percussion

 

 

 

Les interprètes

Margot Cache (contrebasse), Daniel Ciampolini (percussion), Julien Marcland (comédien), Benoît Maurin (percussion), Emmanuelle Ophèle (flûte), Antonin Servière (saxophone), Benny Sluchin (trombone), Stephanos Thomopoulos (piano).

 

L’Ensemble Inicia ! nouvellement créé à Nice est un collectif de musiciens réunis autour des compositeurs Alireza Farhang, Patrick Marcland et Antonin ServièreRésolument consacré à la musique de création, il ambitionne de présenter chaque année plusieurs évènements en collaboration avec des artistes de toutes disciplines.

Le concert d'inauguration des MANCA 2021>2022 du CIRM sera suivi de la projection en avant-première du film musical et chorégraphique de Laurence Marthouret, "RITUELS", tourné cet été au 109 et dans le parc du Vinaigrier à Nice avec le concours des musiciens de l’Ensemble Inicia !

 

 

 

Inicia ! bénéficie du soutien du CIRM, de la DRAC  et de la ville de Nice. 

 

 

20h30 - Projection du film "RITUELS"

Production Compagnie /TranS/
Co-production : Ensemble INICIA !, Nice / CIRM - Centre National de Création Musicale, Nice / La Fabrique Mimont, Cannes. Soutien : Le 109, Nice / Ville de Nice / L'Entre-Pont, Nice

Conception, réalisation et chorégraphie : Laurence Marthouret

Conception musicale : Alireza Farhang, Patrick Marcland, Antonin Servière

Interprètes musique : Ensemble INICIA !

Cadrage : Maxime Martins

Montage : Justyna Ptak

Interprètes danse : Angélique Pacchiotti, Catarina Pernao et Carlo Schiavo

 

Soutiens : La DRAC PACA "Rouvrir le monde 2021" / Le CIRM (Nice) / La Ville de Nice / Le 109 (Nice) / La Fabrique Mimont (Cannes) /  L'Entre-Pont (Nice) 

 

 

 

 

BILLETTERIE

EN LIGNE (ci-dessus)

SUR PLACE au CIRM (33 av. Jean Médecin - lun>ven 9h30-12h30 et 13h30-17h30) ou au  109  une heure avant le concert

Tarif plein : 15 €

Tarif réduit : 10 € (demandeurs d'emploi, bénéficiaires de minima sociaux, Personnel UCA, )

Tarif étudiant : 5 €

 

Infos : 04 93 88 74 68 - info@cirm-manca.org

Merci de présenter vos pièces justificatives pour tout retrait de billets en tarification réduite.

 

 

 

 

Les oeuvres :

 

Antonin Servière Timing, 12’ pour saxophone, percussion, piano et contrebasse

Timing est une oeuvre ayant comme point de départ la déconstruction des rôles et relations habituellement dévolus aux instruments d’un quartet de Jazz traditionnel. Alors qu’ils sont d’ordinaire séparés et distincts les uns des autres dans leur fonction, ils sont ici tour à tour  fusionnés, inversés, ou contrecarrés, en vue de créer une forme originale et dynamique. C’est aussi est un jeu formel, impliquant un jeu d’alternances entre différentes sections, en expansion, ayant valeur de “thèmes”, solos, transitions ou développements. On entendra ici que la première partie de la pièce.

Antonin Servière

 

 

George Crumb Macrocosme, vol II, douze Fantasy-Pieces d’après Zodiac, pour piano amplifié

George Crumb écrit souvent de la musique de manière radicale pour le piano, demandant constamment à l'interprète de jouer à l'intérieur du piano. Il exploite d'une nouvelle gamme de couleurs jusqu'alors inexplorée, accessible avec les mains et les doigts à l'intérieur du piano ou en insérant des dispositifs de modification du son dans les cordes. Cependant, il compose dans des textures et des styles qui se rapportent clairement à Debussy et Chopin, en particulier dans son utilisation de la pédale de sustain et dans la façon dont il met en place une couche de son soutenu à travers la pédale, dans laquelle il place ensuite ses idées mélodiques et rythmiques. Il mentionne souvent sa dette envers ces grands maîtres du passé dans ses notes de programme de musique. Il cite même parfois directement la musique de Chopin ou de Beethoven au sein de ses propres compositions. À cet égard, Crumb voit sa musique de manière évolutive. Dans la musique pour piano de George Crumb Makrokosmos Volume II, le pianiste a le défit supplémentaire de devoir souvent jouer debout, notamment en jouant sur les touches et à l'intérieur du piano.

Sources

Guide technique de performance de Makrokosmos Volume II par George Crumb

 

 

Patrick Marcland Rythmes d’auprès, 16’ pour un comédien-récitant et flûte basse sur des poèmes de Dominique Le Buhan (1947-2004), commande de Césaré

Les Rythmes d’auprès sont un recueil de poèmes du grand poète et essayiste Dominique Le Buhan décédé en 2004. Il m’avait demandé d’écrire une musique destinée à accompagner ses poèmes. J’ai longtemps hésité et cherché le ton juste pour l’écriture de cette partition que je voulais telle un écrin, ou lutrin sur lequel puissent reposer les mots du poète. Il ne s’agissait évidemment pas d’une mise en musique de ces poèmes. Il ne pouvait pas non plus être question d’un de ces habillages sonores sans saveur du monde de l’audio-visuel dont le seul mérite - parce qu’on ne les écoute pas - est de ne pas déranger. J’ai donc brodé autour des textes une sorte de commentaire musical volontairement en retrait, mais dont la logique poétique pouvait humblement s’approcher au plus près – auprès – de l’art d’extrême sensibilité et précision de Dominique Le Buhan, « ...au cœur du langage conscient, progressif, retenu ».

L’oeuvre est une commande du Centre National de Création Musicale Césaré et a été créée au Palais du Tau à Reims le 5 avril 2005, par Malo de la Tullaye, comédien et Odile Renault, flûtiste. La version (réduite) interprétée ce soir comporte seulement 7 poèmes sur les 13 de la version initiale.

Patrick Amrcland

 

Alireza Farhang La voix éthérée, 16’ pour saxophone ténor, trombone, vibraphone et piano

Commande du collective australien “Forest Collective” La voix éthérée est une œuvre qui présente différentes situations musicales : à titre d’exemple le trémolo du piano dans le registres grave évoque le roulement de la grosse caisse ou d’une timbale, ou bien les accords extrêmement courts et espacés par des longs sauts, font allusion aux instruments de percussion. Par ailleurs chanter dans le saxophone ou le trombone développe des accords complexes similaires aux sons électroniques. Contrairement au piano et vibraphone, ces deux instruments sont capables de produire des intervalles plus courts que des demi-tons.

Ainsi émerge un dialogue entre l'harmonique et le non-harmonique, le bruit et la voix, le substantiel et le non substantiel, des notes pures et des sons aériens.

Alireza Farhang

 

 

Helmut Lachenmann Sakura variationen, 7’ pour saxophone alto, piano et percussion

Crées le 18 février 2001, les Variations Sakura est une pièce dont la composition puise dans un univers sonore qui nous est très familier. Elle ne représente pas un pas en arrière, mais un regard en arrière, et doit être comprise comme à la fois joyeux et sérieux tout comme je prends les enfants au sérieux, ainsi que leur besoin d'être pris au sérieux dans leur horizon. Les inflexions exotiques de la chanson folklorique et enfantine japonaise tristement joyeuse qui évoque le lien entre la beauté pure et l'inévitable caractère transitoire dans le symbole des cerisiers en fleurs, sont intégrées dans la pratique harmonique fonctionnelle de la tradition musicale européenne. Mes variations dégénèrent, quoique légèrement par plaisanterie, dans le pseudo-dramatique : vers la fin, la musique reste liée aux trois notes de début de la mélodie ; le piano injecte de larges grappes et le saxophone éclate dans une improvisation presque extatique, une situation qui renvoie la musique à l'ordre.

Helmut Lachenmann

Sources

Breitkopf & Härtel

 

 

 

RITUELS

LE CONCEPT

Une création imaginée comme un hommage au vivant, faisant acte de mémoire d'un patrimoine de la Ville de Nice en pleine transformation. Une création qui confronte la force de vie et de renouvellement de l’art, l’art du vivant de la danse et de la musique avec le lieu de mort qu’est un abattoir.

Un film dans les anciens abattoirs : Avant la réhabilitation et la rénovation complète des anciens abattoirs de la Ville de Nice, devenu Le 109, pôle de cultures contemporaines, Laurence Marthouret imagine un film qui met en jeu la musique et la danse dans cet environnement singulier. Ce film réalisé dans les espaces encore non réhabilités, chargés de leur histoire passée et en devenir, rend hommage aux animaux sacrifiés et aux hommes qui y ont travaillé. 

Rituels vient immortaliser ces espaces dans leur fonction première, construisant un discours entre l’architecture, l’oeuvre musicale et la chorégraphie. Ce discours vient faire écho à l’atmosphère véhiculée par ce lieu et à son passé. Il est question ici d’un dialogue avec l’architecture, d’une relation improbable entre le corps, la musique et l’environnement.

 

 

 

 

CIRM, Centre National de Création Musicale
33 avenue Jean Médecin, 06000 Nice
04 93 88 74 68 - Fax 04 93 16 07 66
Email : info@cirm-manca.org

Enhanced by D.B.L. 2019