CIRM Manca 2013

TRAITÉ D'ORCHESTRATION

Chap.1 - Sonothèque du trombone ténor et du trombone basse

Dominique DELAHOCHE et Thomas ROCTON










ONDULATIONS / VIBRATO


Vibrato de lèvres (d'intensité) trb ténor et basse

Vibrato de coulisse (de hauteur) trb ténor et basse

Ondulation de coulisse trb ténor et basse


Il existe deux manières de produire un vibrato au trombone. Les deux techniques sont très faciles à produire. Soit on utilise les lèvres - en réalité l'air et les lèvres jouent conjointement un rôle - soit la coulisse. La vitesse est très contrôlable dans les deux cas mais la coulisse est plus indiquée si on souhaite une ondulation lente. Ces techniques sont fonctionnelles sur toute l'étendue des instruments.




Trépidations de gorge trb ténor et basse technique inhabituelle



Il est possible de créer un tremblement intermittent dans le son par un effet de larynx (effet qui peut rejoindre le vibrato vocal baroque). Cet effet saccadé est différent de l'accentuation sur l'air. L'entretien de ce tremblement ne peut pas excéder une seconde mais peut être rapidement répété. Cet effet ne peut être obtenu que jusqu'à la dynamique mf. Cette technique peut poser quelques difficultés de réalisation si elle est trop longtemps utilisée.


trb ténor et basse


Il est possible de marquer une accentuation régulière ou non dans le flux d'air d'une même tenue.


Cette accentuation est plus amortie qu'une attaque car la langue n'intervient pas. La vitesse ne peut cependant pas être très rapide sauf pour une série de deux ou trois accents.

 

TRILLES / BATTEMENTS


Trilles de lèvres trb ténor et basse

Battements de lèvres incontrôlés trb ténor et basse


Au trombone, les trilles et battements rapides se font principalement à la lèvre. Il n'ont ni la fluidité ni la dextérité ni même la clarté d'autres instruments à vents. Les trilles se trouvent dans le registre aigu des instruments là où les harmoniques sont suffisamment rapprochées pour le permettre, les battements rapides (de tierce mineure ou majeure) dans le registre médium aigu. Pour entretenir un trille ou un battement rapide il faut suffisamment de vitesse pour que l'oscillation des lèvres reste lancée. C'est pourquoi la vitesse de production d'un trille est variable d'un tromboniste à l'autre, d'un jour sur l'autre et n'est quasiment pas contrôlable.


Trille de valve trb ténor trb basse technique inhabituelle


Battements de valve trb ténor trb basse


Les trilles et battements de valve ne sont quasiment pas pratiqués. Ce moyen permet de produire des trilles et battement impossibles à la lèvre généralement dans le registre médium grave et médium, quelques fois dans les registres graves et plus rarement dans l'extrême-grave.

Leur avantage est la vitesse contrôlable et une réalisation garantie possible par tous les trombonistes. La vitesse ne peut cependant pas être aussi rapide qu'à la lèvre : elle dépend de l'action des doigts de la main gauche sur une palette dont la course est assez conséquente et qui souvent fait du bruit.



Le trombone basse avec ses deux palettes possède plus de possibilités.

Grands battements en souplesse


Au-delà de la quarte, il est possible de produire un mouvement d'aller-retour assez rapide entre deux hauteurs d'une même position. Le battement entre deux harmoniques non voisines en sautant une, deux voir trois rangs d'harmoniques est possible. La vitesse maximum est plus lente à mesure que l'écart entre les deux hauteurs est grand et particulièrement si l'une des deux hauteurs est dans le registre grave.

trb ténor et basse

notation traditionnelle



EFFETS D'ARTICULATION


Différentes qualités d'attaques trb ténor trb basse


Une hauteur par registre est jouée avec un point, un trait et un accent dans une dynamique faible, une dynamique moyenne et une dynamique forte.




Emissions de sons soufflés trb ténor et basse


Le souffle seul peut permettre la mise en vibration des lèvres. L'attaque du son dû habituellement à l'action de la langue sera alors gommée. Cette technique est praticable sans grande difficulté dans les registres médium aigu et aigu. Il faut noter que le risque d'accident d'émission est augmenté vers le haut du registre aigu.




Glissando d'amorce trb ténor et basse



Un très bref geste ascendant de coulisse à l'amorce d'une note permet de créer un effet d'articulation qui fonctionne bien sur des notes répétées et peut s'appliquer à toute l'étendue des registres sauf l'extrême-grave.




Articulation de coupure trb ténor et basse



Le son est ordinairement stoppé en ralentissant l'air. On peut obtenir un effet de coupure nette (mais bruité) en replaçant vivement la langue en position d' obturateur. Cette technique fonctionne sur toute l'étendue des registres.


GLISSADES


Glissando simple trb ténor et basse


Archétype de l'effet trombonistique, le glissando se fait en allongeant ou en raccourcissant la coulisse alors que l'on maintient l'émission du son. Il est possible de modifier la forme du glissando : régulier, logarithmique (en ralentissant la course de la coulisse), exponentiel (en accélérant la course de la coulisse)

Attention, une erreur commune est d'écrire des glissandi trop amples.


La coulisse a une extension maximum :


    • d'une quarte augmentée en dessous des harmoniques de la première position (sib 0 / sib 1 / fa 2/ sib 2/ré 3/ fa 3/ lab 3 bas / sib 3/ do 4/ ré 4)


    • d'une quarte en dessous des harmoniques de la première position quand l'instrument est transposé en fa

      (fa 0/ fa 1/ do 2 /fa 2 / la 2/ do 3/ mib bas 3/ fa 3 / sol 3)



    • d'une tierce majeure en dessous des harmoniques de la première position quand l'instrument (basse seulement) est transposé en fa #

      (fa# 0/ fa# 1/do# 2/fa# 2/la# 2/do# 2/mi 2 bas)




    • d'une tierce mineure en dessous des harmoniques de la première position quand l'instrument (basse seulement) est transposé en ré

      (Ré 0/ ré 1/la1/ ré 2/ fa #2/ la2/ do3 bas)







Notation

Notation glissando lent



Glissando brisé trb ténor et basse


Un geste de glissando peut être brisé de deux à quatre fois en sautant à la ligne d'harmonique voisine. La course du bras n'est pas interrompue. La ligne est brisée inversement au sens de la glissade ; basculée vers la ligne d'harmonique supérieure si le glissando descend, vers la ligne inférieure si la glissade est ascendante. Cette technique est très facile à réaliser et s'adapte bien aux registres médium aigu et aigu ou les lignes d'harmoniques sont proches.



Effet « Cri de mouette » trb ténor et basse


Est ici appelé « cri de mouette » un cas de glissando brisé, faisant repartir la glissade sur la même hauteur.



Glissandi brisés cri de mouette

 

Glissando projeté trb ténor et basse


Glissando lâché trb ténor et basse



Ces deux effets sont produits par un mouvement énergique du bras, en montant pour le glissando projeté, en descendant pour le glissando lâché. Dans le glissando lâché, la hauteur d'arrivée est atténuée et se perd dans la queue de la note. Effets très simples à réaliser.


EFFETS HARMONIQUES


Balayages harmoniques simples trb ténor


(Pour éviter toute confusion avec le glissando, cet effet qui s'apparente aux glissandi d'harmoniques utilisés pour les instruments à cordes est ici appelé balayage). Un balayage est l'action de parcourir tout ou partie du spectre harmonique en montant ou en descendant ou encore en aller/retour sur une même position de la coulisse. Cet effet est pratiqué par le moyen des lèvres et de la pression de l'air.


L'effet d'articulation très apparente entre les hauteurs est produit par un claquement de passage naturel d'harmonique que le jeu classique cherche habituellement à masquer mais qui permet ici de détailler la série des hauteurs.



Balayages harmoniques glissés trb ténor trb basse


Exemple de balayages avec différents points d'arrivée trb ténor trb basse


Exemple de balayages harmoniques en aller / retour trb ténor et basse

Technique inhabituelle


En ajoutant le déploiement régulier de la coulisse on peut « riper » entre les différentes colonnes d'harmoniques et réaliser ainsi des séries de hauteurs conjointes (ou quasi conjointes). Le sens de la coulisse va à l'inverse de la progression des hauteurs afin de pouvoir toujours s'appuyer sur le claquement dû au passage d'harmonique : si l'effet est ascendant, la coulisse s'allonge et inversement. Le contrôle et la variation des dynamiques se fait aisément. L'effet descendant est plus difficile à maîtriser.


L'effet fonctionne du registre médium au registre suraigu, qui amené progressivement et naturellement est plus facile à atteindre. Le balayage harmonique est d'un usage répandu mais l'adjonction du mouvement de coulisse adjoint pose souvent de délicats problèmes de coordination de mouvement.






notation simplifiée (suggérant plutôt un geste arraché)




Sauts de registres en résonance trb ténor trb basse


Il s'agit ici d'une forme saut entre deux registres distants où la hauteur d'arrivée et plus suggérée que jouée. Ce mouvement ne fonctionne que sous la forme ascendante. Cet effet est plus convaincant au trombone basse qui possède la faculté de mouvement depuis le registre des sons pédales vers les autres registres alors que ce passage est quasi infranchissable au ténor.







DEFORMATIONS DU SON


Pitch-bending (lipping) trb ténor trb basse

Pitch-bending en ondulation trb ténor et basse


Il est possible de varier la hauteur par un déplacement de la position d'embouchure, ce qui entraîne également une déformation du son devenant mat. La coulisse n'intervient pas dans le changement de hauteur. Cette variation ne peut se faire qu'en abaissant la hauteur. L'amplitude de la variation possible est plus importante à mesure que la hauteur de départ est située dans les registres plus graves. Cet effet ne fonctionne plus au-dessus du registre médium.



La taille d'embouchure plus grande du trombone basse permet un mouvement plus confortable ; cet effet sera plus convaincant sur cet instrument.



SONS ALTERNATIFS


Bisbigliando de valve trb ténor trb basse


Techniques inhabituelles


Il existe des points de rencontre à la même position de coulisse où les hauteurs jouées sur le circuit principal coïncident avec des hauteurs d'un des circuits de ton complémentaire. En actionnant la valve correspondante, on obtient alors une hauteur jouée alternativement sur deux circuit distincts. La sonorité des deux circuits diffère légèrement mais cette différence ne se perçoit pas vraiment à grande vitesse.


Bisbigliando de valve ouverte (pompe d'accord escamotée)


trb ténor trb basse


En déboîtant une des pattes de la pompe d'accord d'un circuit complémentaire, on ouvre ce circuit. On trouvera alors d'autres point de concordance entre des hauteurs du circuit principal et ce circuit ouvert dont la sonorité sera alors radicalement différente et plutôt faible. La difficulté de cet effet est la modification des automatismes de bras dans les registres médium et aigu car les tons complémentaires ne sont utilisés en général que pour les notes des registres graves.



PERCUSSIONS


Slap trb ténor et basse technique inhabituelle

Un coup de langue dans l'embouchure associé à l'émission d'une faible quantité d'air sans mise en vibration des lèvres produit un effet percussif légèrement coloré d'une hauteur. La hauteur (1ère harmonique) étant une résonance naturelle de l'instrument, il est impossible de produire d'autres rangs d'harmoniques. Les circuits complémentaires sont toutefois agissants.

La coloration harmonique du son disparaît déjà dans un contexte sonore peu dense. A réserver à un usage à découvert si on souhaite préserver la perception de hauteur.





Percussions sur l'embouchure trb ténor et basse


Le son percussif obtenu par la frappe sur l'embouchure est répercuté et amplifié dans l'instrument. La hauteur n'est pas modifiable (il en est de même pour la plupart des chocs sur les différentes parties de l'instrument) et les effets de dynamiques sont peu probants.






« sonothèque notions organologiques sommaire des sons





© CIRM, Centre National de Création Musicale – 33 avenue Jean Médecin, Nice – 04 93 88 74 68 – www.cirm-manca.org

Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011