CIRM Manca 2013

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

LUCE RADENTE

Ecouter l'enregistrement

Luce Radente de Stefano BONILAURI

Année de composition : 2005

Formation :

Pour soprano, clarinette, violon, violoncelle, piano, percussion et électronique

Contexte CIRM

  • Commandée par le CIRM en 2005 (avec le soutien de l'Etat)
  • Produite dans les studios du CIRM : Stéfano bonilauri en résidence du 3 au 7 janvier et du 28 novembre au 16 décembre 2005 avec Robin Meier, assistant musical.
  • Concert-lecture Avant-première de "Luce Radente" par l'Ensemble Aleph, Robin Meier (photo), assistant musical, Nicolas Déflache, ingénieur du son. vendredi 29 septembre à 12h00 au Théâtre de Cluny.
  • Programmée en CREATION MONDIALE dans le cadre du Festival MANCA 2006 "Les points cardinaux", mardi 14 novembre 2006, par l'Ensemble Aleph.
  • Reprise de la production :

Notice :

Lumière rasante,

La composition cherche à éviter les transformation graduelles, donc, dans les détails et dans les parties plus longues, les éléments tendent à s’isoler tant pour les rapprochements des parties courtes, que pour les rapprochements des parties plus longues.
Pour cela la composition procède avec des changements soudains plus ou moins évidents.
En opposition à cela, la composition réalise une arcade globale linéaire formée par : un début décidé, suivi d’une partie caractérisée par une atmosphère détendue puis un sommet très évident et enfin une dispersion graduelle.
De toute façon la tendance à la divisibilité va créer quatre éléments principaux.
Ils s’alternent et se rappellent pendant toute la composition.
De cette façon on renforce la cohésion de l’entière forme.
Les éléments sont :
1 Le Soprano :
Elle tend à se cacher derrière le son de l’ensemble ou à former un son unique avec le son de la clarinette.
2 Les Percussions :
Au début elles sont assez cachées mais elles proposent, dans un second temps, un rythme régulier,  elles deviennent ensuite de plus en plus évidentes et terminent la composition avec un « solo ».
3 L’électronique :
Elle est utilisée de deux manières : dans la première moitié de la composition l’électronique est cachée dans le son de l’ensemble et se mélange avec lui ;elle devient très évidente dans la deuxième moitié, où elle s’oppose énergiquement à l’ensemble sans possibilité de mélange.
En effet l’électronique utilise alors un son fixe et violent typiquement synthétique et ensuite un son congelé dans un glissé infini.
4 Le rythme régulier :
Au début il est caché et articulé, puis devient de plus en plus évident et régulier, par exemple vers la moitié de la composition avec un rythme de Valse et à la fin avec un « solo » de la batterie.
 
 
 
LUCE  RADENTE
Luce radente,
Luce che illumina con  precisione spietata,ad ombre nette come crateri sulla luna,le rughe di ogni
oggetto,l’essere soggetto alle onnipresenti imperfezioni che ogni cosa ha nel reale.
Un volto mostra le ore,i giorni, tutti gli anni che accumula,ed ogni sfumatura è sostituita da un
passaggio rapido che diventa meravigliosamente incomprensibile:perché un graffio così piccolo                                              
genera un’ombra così estesa e nera?
 
[Lumière rasante,
Lumière qui éclaire avec une impitoyable précision d’ombres nettes comme des cratères, les rides
De cheque objet, on révèle ainsi les imperfections omniprésentes, que cheque chose possède dans le
réel.
Un visage montre les heures, les jours, les ans qui s’accumulent, et cheque nuance est remplacée par
un passage rapide qui devient merveilleusement incompréhensible : pourquoi une égratignure si
petite engendre une ombre si étendue et noire ?]
 

Stefano Bonilauri





Extranet artiste Dernière mise à jour le 30/06/2009
Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011