CIRM Manca 2013

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

EL ARTE DE LA SIESTA

El arte de la siesta de José Manuel LOPEZ LOPEZ

Année de composition : 2005
Durée : 15.00 minutes

Formation :

Pour accordéon solo, flûte, clarinette, violon, violoncelle, piano, percussion et électronique.

Contexte CIRM

  • Commandée par le CIRM (avec le soutien de l'Etat).
  • Produite dans les studios du CIRM , José Manuel Lopez Lopez en résidence du 4 au 22 avril et du 11 au 29 juillet 2005 avec Robin Meier, assistant musical.
  • Programmée en CREATION MONDIALE dans le cadre du Festival MANCA 2005 "L'oeil à l'écoute" vendredi 11 novembre 2005, Théâtre Francis Gag (Nice), par l'ensemble Icarus, Robin Meier, assistant musical, Esteban Algora, accordéoniste. En présence du compositeur.


  • CD monographique chez Neos : Works for soloists & ensemble
    Le Parfum de la Lune / El arte de la siesta / A Tempo / Rhea
    Plural EnsembleFabian Panisello, dir.
    NEOS Music GmbH – NEOS 10814

Notice :

" El arte de la siesta" pour accordéon soliste, ensemble instrumental et électronique, est une œuvre à travers laquelle j’ai essayé une fois de plus, de lier des domaines diverses, trouver des situations musicales nouvelles grâce à la fusion entre poésie et musique, grâce à la fusion entre technique instrumentale et informatique musicale. Dans la quête de cette fusion dont la source d’inspirations est le recueil de poèmes intitulé " l’art de la sieste ", j’ai eu la chance de découvrir et de m’inspirer de grands poètes chinois des diverses dynasties : Tang (618-907), Song (960-1278), Yuan (1234-1368), Ming (1368-1644) ; j’ai eu la chance  de côtoyer des collèges sensibles à mes idées, notamment l’équipe du CIRM commanditaire de l’œuvre, Esteban Algora  accordéoniste soliste dédicataire de l’œuvre, Robin Meier assistant musical, Icarus ensemble chargé de la création. Nous tous nous sommes intégrés de manière  naturelle à une polyphonie de caractère non seulement musical, mais surtout  d’énergies positives dont j’espère le résultat musical sera imprégné.
La quête principale  musicalement parlant, mise à part la déjà  nommée relation  poésie – musique, tourne autour de la cohabitation polyphonique  de temps divers, la cohabitations de textures constituées de milliers de particules par seconde avec des textures moins denses, et encore moins denses afin de créer des sensations de profondeur et de volume : des sculptures sonores bougeant dans l’espace. Peut-être l’un des aspects les plus intéressants concernant la fusion, est le rôle de l’accordéon soliste, instrument hybride qui permet de passer d’un univers  instrumental  à un univers électronique  sans à peine  se rendre compte, grâce à la souplesse de cet instrument extraordinaire , pour moi l’un de plus proche de l’idée du timbre  en abstrait. J’ai essayé de représenter la chaleur accablante de  la saison estivale, les  oiseaux gazouillant dans le soleil couchant, la brise légère, le vent chaud, le feuillage  luxuriant des arbres, la pluie vaporeuse, la pluie battante, et plein d’autres sensations pour recréer grâce à la technique et aux artifices de l’art et de l’écriture instrumentale des sensations intemporelles qui nous sont proches.

José Manuel López Lopez
(Septembre 2005)









Extranet artiste Dernière mise à jour le 17/01/2014
Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011