CIRM Manca 2013

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

FLUTING POINT

Fluting point de Nikolay KHRUST

Année de composition : 2010

Formation :

Pour flûte, percussion et électronique

Contexte CIRM

  • Commandée par le CIRM et le GRAME (avec le soutien de l'Etat).
  • Produite dans les studios du CIRM du 4 au 16 janvier 2010. Nikolay Khrust en résidence à Nice avec le réalisateur informatique musicale Max Bruckert (Grame).
  • Création mercredi 24 mars 2010 par les musiciens de l'Ensemble Orchestral Contemporain, dans le cadre de la Biennale "Musiques en Scène".

Notice :

Le signe séparateur peut être métaphoriquement compris comme un symbole de singularité (ou de solitude) tout en étant indénombrable (il est l’un des caractères essentiels des données de Max-MSP, le logiciel d’informatique musicale utilisé pour cette oeuvre) : c'est une des significations du titre.

En même temps, l’oeuvre se concentre sur un aspect personnel. C’est la raison pour laquelle le procédé et l’action sont plus importants dans la partie électronique que le son lui-même.

 La musique s’inspire de fortes personnalités. Particulièrement, quelques extraits de la chanson de Peire d'Alvernha (Pierre d'Auvergne, troubadour du XIIème siècle) sont utilisés dans la pièce. La composition est dédiée à la mémoire de John Bonham – le percussionniste du groupe Led Zeppelin - (il y a des allusions à son solo "Montreaux de Bonzo" issu du dernier album de Led Zeppelin).

Généralement, la matière principale de la pièce est les bruits de clés et autres sons feutrés de la flûte, s’adaptant à l’écoute et au traitement de l'amplification, et aussi aux bruits plus agités, changeant de timbre selon la pression de la langue.

« Fluting point » a été réalisé dans les studios du CIRM (Nice) et ceux du GRAME (Lyon) avec le réalisateur informatique musicale Max Bruckert.




The separatrix sign can be metaphorically understood as a symbol of soleness, innumerability (simultaneously denoting one of most essential type of data in Max-MSP programming environment used for creating this piece): this is one of meanings of the title.

At the same time the work is focused on personal aspect. This is the reason of why not sound itself but process and action is most important in electronics’ part. The music appeals to genres with a big role of personality. Particularly, a few lines from song of Peire d’Alvernha (Pierre d’Auvergne, XI cents) is used in the piece. The composition is dedicated to memoriam John Bonham (there are allusions to his solo “Bonzo’s Montreaux” from the last album of Led Zeppelin).

Generally, the main material of the piece is key clapping and other quiet sounds of the flute, available for hearing and processing because of microphone amplification, and also rattle noises, changing their timbre by different pressing on the tongue.

‘Fluting point’ is written during the residence in CIRM (Nice) and GRAME (Lyon) studios. Technical embodiment is made by Max Bruckert.

Nikolay Khrust





Extranet artiste Dernière mise à jour le 31/05/2010
Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011