CIRM Manca 2013

Les dernières actualités du CIRM

« Retour page précédente

EN MOYENNE ET EXTRêME RAISON

En moyenne et extrême raison de Tristan MURAIL

Année de composition : 2009
Durée : 16.00 minutes

Formation :

Pour 15 instruments et sons électroniques

Editeur

Editions Lemoine

Contexte CIRM

  • Co-commande d'Etat / GMEM / CIRM / NEM.
  • Création le 22 avril 2009 Montréal, Faculté de musique, 20e anniversaire du NEM Nouvel Ensemble Moderne, Lorraine Vaillancourt (direction)
  • Reprise de l'oeuvre :
    • Le 16 mai 2005. Au Ballet National de Marseille, dans le cadre du festival international des musiques d’aujourd’hui « Les Musiques », par le Nouvel Ensemble Moderne (NEM), direction, Lorraine Vaillancourt.
    • Eglise St François de Paule (Nice), dans le cadre du la Saison CIRM 2009, mardi 19 mai 2009, par le Nouvel Ensemble Moderne (NEM), direction, Lorraine Vaillancourt.
    • dimanche 25 septembre 2011. Dans le cadre du 4th NMW of Shanghai Conservatory of Music, Shanghai. Par le NEM (Nouvel Ensemble de Montréal) Camille Giuglaris, ingénieur du son (CIRM).
    • le 14 octobre 2011 au grand auditorium du Conservatoire de Shanghai,  Par 

l'ensemble "les Amis" constitué de jeunes musiciens chinois, direction Sun Chang. Camille Giuglaris, ingénieur du son CIRM.
    • mardi 28 février 2012 20h à Genève - Studio Ernest Ansermet. Par l'Ensemble Contrechamps, Jean Kerauden (ingénieur du son), Eric Daubresse (assistant musical), Michael Wendeberg (dir.).
    • 9 octobre 2014 à Montréal, Canada, Salle Claude Champagne
      Nouvel Ensemble Moderne, Lorraine Vaillancourt (dir.).

Notice :

Un essai de virtuosité combinée – instruments / électronique.
Les sons électroniques prolongent les sons acoustiques au-delà des limites de la virtuosité instrumentale, et répercutent les sons instrumentaux dans l’espace.
La synthèse s’appuie essentiellement sur la technique dite “synthèse par modèles physiques”, où l’ordinateur tente de simuler le comportement physique des instruments (souffle, archet, etc.).
En moyenne et extrême raison : cela semble une sorte d’oxymore, aux puissantes suggestions poétiques; mais c’est en fait une expression mathématique qui désigne le type de proportions à partir de quoi on calcule ces entités (mythiques pour beaucoup) que sont le nombre d’or, la série de Fibonacci, etc.
J’en déduis toutes sortes de divisions inégales des durées et des fréquences, mais en gardant toujours une distance quelque peu ironique par rapport à un modèle dont on a trop largement abusé. Et j’espère que prévaudra finalement la dimension “poétique” suggérée par le titre : oppositions inattendues et mots à double sens.
Tristan Murail





Extranet artiste Dernière mise à jour le 12/09/2014
Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011