CIRM Manca 2013

Compositeurs et interpr�tes

« Retour page précédente

BIOGRAPHIE DE SUSAN BUIRGE

Chorégraphe

Susan Buirge Susan Buirge danse depuis son enfance. Elle découvre la danse moderne lors de ses études à l’université du Minnesota, puis elle étudie à la Juilliard School, à New York. Elle danse dans l’Alwin Nikolais Dance Theatre de 1963 à 1967. Dès 1967, elle poursuit sa propre voie et oriente son travail vers l’épure, les processus répétitifs et diversifie ses explorations. En 1970, elle s’installe en France où elle développe une grande partie de son œuvre, dont Parcelle de Ciel (1985) qui scelle sa notoriété. Conceptuelle, elle rejoint les courants minimalistes abstraits tout en défendant une danse sensuelle. En 1989, elle voyage pour se nourrir d’autres traditions (Ethiopie, Grèce, Syrie, Japon, Taiwan et Inde). Première chorégraphe résidente de la Villa Kujoyama de Kyoto (1992), elle trouve au Japon une terre propice à ses recherches sur les relations entre art traditionnel et art contemporain, notamment pour Le Cycle des Saisons (1994-1998), œuvre magistrale en quatre parties pour sept danseurs contemporains japonais et un ensemble de musiciens de gagaku. Elle refonde en France une compagnie pour laquelle elle chorégraphie Le jour d’avant (1999), puis Le jour d’après (2000), L’œil de la forêt (2002), Soli (dont 3 reprises, 2005), A l’abri des vents et At a Cloud Gathering (2006).
Ses carnets de notes ont été publiés aux Editions Le bois d’Orion : En allant de l'ouest à l'est (1996), Dans l'espace des saisons (1998) et L’œil de la forêt (2002). Susan Buirge a toujours entretenu une étroite relation avec la musique contemporaine.
Son ami Philip Glass lui offre une musique pour En allant de l’ouest à l’est (1976). Puis elle commande des musiques à Ragnar Grippe pour Lapse (1978), Restes (1979), Tamis (1980) et Des Sites (1983) ; à Jean-Yves Bosseur pour Charge Alaire (1982, présenté à l’aérodrome d’Aix-Les milles) ; à Luc Ferrari pour Les yeux de Mathieu (1984, un film pour La Sept) ; à Steve Lacy et son sextette pour Artémis (1988, Grande Halle de la Villette) ; à Marian S. Kouzan pour Grand Exil (1990) ; à Patrick Marcland pour Le jour d’avant (1999) et Le jour d’après (2000) et à Jean-François Laporte (L’œil de la forêt, 2002). Elle a en outre collaboré avec Tomihisa Hida à une adaptation de musique de gagaku pour les quatre pièces du Cycle des saisons (1994 à 1998).

(Photo : Carole Albanese)



Contexte CIRM




Extranet artiste
Présentation Activités Au Fil Des Jours Ressources

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

GET FLASH





 

Design by WEBSTORE 2011